Le jappement, un irritant majeur pour l’humain.

jappement

Le jappement est une des causes les plus fréquentes pour des consultations, des questionnements et des abandons chez le chien. On ne se le cachera pas, le jappement peut devenir très agressant lorsque l’on ne comprend pas le pourquoi. Le chien jappe ou vocalise pour communiquer quelque chose. Il utilise sa voix comme l’humain sait si bien le faire.

Pourquoi est-ce que cela peut devenir excessif?

Si vous avez fait le choix d’adopter un chien, il va s’en dire que vous êtes conscient qu’il va japper un jour ou l’autre. Il faut savoir doser si le chien le fait excessivement ou si c’est tout simplement naturel. Certaines races de chiens seraient plus sujettes à la vocalisation.

Voici une brève explication sur le sujet.

Communication :

Le chien va utiliser tous les moyens possibles pour se faire comprendre. Le langage principal du chien se situe au niveau de l’observation des mouvements, des positions, des attitudes. On se doit de connaître les signaux d’apaisement si vous côtoyez ou cohabitez  avec des chiens. Voici une vidéo qui pourrait bien vous éclairer à ce sujet : signaux d’apaisement.

Une fois la communication non-verbale utilisée, si le chien n’a pas obtenu ce qu’il voulait, la prochaine étape sera d’utiliser ses cordes vocales pour se faire entendre. Vous devez comprendre qu’aussitôt qu’un son sort de la gueule d’un chien, c’est que quelque chose de stimulant est créé dans son corps et il se doit de remédier à la situation, telle une envie d’aller dehors, l’apparition d’un inconnu, ou bien seulement une demande de caresse. Le chien est toujours à la recherche d’un équilibre et quand quelque chose le déstabilise plus qu’il n’est capable de gérer, le tout pourrait se faire savoir par de la vocalisation.

 

La vocalisation qu’est-ce que ça inclut :

Cillement : que ce soit des cillements de joie lorsque vous arrivez à la maison, pour aller à l’extérieur, parce que le chien a peur de quelque chose, parce que le chien est dans la cage, etc, ce petit son émit par le chien démontre un quelconque stress impliquant des émotions.

Grognement : des grognements lors d’excitation pendant une période de jeu, parce qu’on approche d’un chien avec un os, parce qu’on veut le flatter et lui ne veut pas, parce qu’un chien ne veut plus jouer avec un autre, parce qu’il entend un son à l’extérieur qui lui fait peur, etc, permettent de voir que le chien a un inconfort avec une certaine situation. Le grognement est un avertissement avant quelque chose de plus sérieux si le stress ne s’arrête pas.

Jappement : que ce soit des jappements de bonheur ou de peur à l’arrivée de la visite, des jappements à l’apparition d’animaux, des jappements contre une personne en particulier, ou des jappements dans la cage, etc, il important encore une fois de comprendre que le chien ressent quelque chose de fort en dedans qui le pousse à vocaliser. C’est plus fort que lui d’essayer de se faire entendre et ainsi retrouver un équilibre.

Hurlement : souvent vu chez les mâles entiers pour faire savoir qu’il est là pour les demoiselles. On entend aussi des hurlements lorsqu’un chien est mis en cage et isolé, il fait savoir qu’il ne veut plus être seul.  On entend aussi des chiens hurler lorsque l’on joue de la musique ou que l’on chante. Cette dernière situation est due au fait que les loups vont hurler afin de se rassembler pour la chasse ou autre activité de groupe. Les sons provenant d’un chant font ressortir l’instinct de groupe d’appeler lui aussi avec les chanteurs. C’est un moment privilégié que de chanter en groupe.

Solutions :

Il est primordial de trouver la source qui provoque des vocalisations pour régler la problématique. Il n’y a pas une solution unique au jappement excessif, mais bien plusieurs causes. Ce serait d’empirer la situation que de le punir. Dans la punition on inclut les colliers électriques, colliers à la citronnelle, les bouteilles d’eau ou le journal, une punition physique sur le chien ou même crier après. Aussi il est important de déceler si c’est  de la manipulation.

On doit trouver d’où provient cette hausse de stress, la diminuer et ainsi régler le problème à long terme. Punir les jappements fera augmenter cette boule qui ronge le chien de l’intérieur. Certains chiens vont arrêter de vocaliser avec une punition assez forte, mais la source du problème ne sera pas réellement gérer. Si un chien a peur des hommes et que l’on punit assez fort, le chien va peut-être arrêter ses jappements, mais il n’aimera très certainement pas plus les hommes. Son jappement se transformera en grognement ou en rien du tout avant une action plus efficace comme par exemple une morsure.

Faites attention de toujours trouver la source du réel problème pour mettre en place le plan de match idéal pour aider votre chien.

Consulter des professionnels du métier afin de vous assurer un gage de succès. Les méthodes douces, la reprise du contrôle d’événements stressants pour le chien, la désensibilisation à un traumatisme, ou toutes autres méthodes douces devraient être utilisées.

Au plaisir de vous donner un coup de pattes si vous en avez besoin! 

Posté le 6 juin 2016 dans Bien-être, Entraînement

Partagez cet article

À propos de l'auteure

Depuis 2002, Marie Josée est en formation continue au sujet de tout ce qui touche les chiens et chevaux. Elle compile les formations, séminaire et diplômes, compétitions, stage et championnats. Elle excelle dans son domaine et adore son travail. C'est avec enthousiasme qu'elle répondra à vos besoins en offrant un coaching privé ou de groupe avec vous et votre animal, chien ou cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top