Que des mauvais maîtres ?

mauvais maîtres

Est-ce vrai qu’il n’y a que des mauvais maîtres ?

On entend souvent des phrases comme celles-ci :

  • Il n’y a pas de mauvais chien, que des mauvais maîtres
  • C’est toujours la faute de celui au bout de la laisse
  • Tel maître tel chien

C’est clair que l’humanité est en cause du nombre augmentant de cas de chiens ayant des troubles de comportement. Par contre quel humain dans la chaîne de la vie est le responsable?

Des mauvais maîtres, il y en a toujours eus et il y en aura toujours. Par contre, de culpabiliser automatiquement le maître n’est plus la vérité. On voit de plus en plus de cas graves où les maîtres ne sont pas automatiquement responsables des comportements de leur chien.

Vous savez on se doit d’aller beaucoup plus loin que le bout de la laisse. D’où proviennent les chiens que c’est soit disant maîtres adoptent?

Voici 4 points importants à comprendre :

1-L’éleveur a une immense importance dans le futur de chacun des chiens. Tout se décide à partir du moment où un HUMAIN fait le choix de reproduire deux chiens ensembles. Que ce soit des éleveurs de chiens enregistrés ou non, il y en a des bons et des mauvais. Ce qui est très néfaste en élevage canin est le désir de faire de l’argent rapidement au détriment de la santé physique et mentale des chiens qui seront de notre monde.

2-Le choix de reproduire ou non deux chiens est tellement important. On doit vouloir le faire pour les bonnes raisons, soit l’amour des chiens en général, de fournir des chiens équilibrés mentalement et physiquement le plus sain et le plus longtemps possible. On ne doit pas reproduire des chiens anxieux ou peureux parce qu’ils ont une belle couleur. On ne doit pas reproduire des chiens pour seulement des caractères physiques. Il y a une partie génétique dont seul l’éleveur a le contrôle. Certains font des choix horribles comme d’autres sont beaucoup plus responsables. Des erreurs tout le monde peut en faire, mais la partie la plus importante sera comment la situation sera corrigée.

3-Une fois toutes ces boules de poils au monde, l’éleveur a un travail colossal à faire. Souvent le nombre de chiots par portée est trop volumineux. La mère aura de la difficulté à éduquer tous ses chiots. La période de 0-2 mois est tellement importante pour le restant de la vie de ces futurs chiens. Est-ce que la mère est une bonne maman? Elle se doit d’être maternelle avec ceux-ci et s’en occuper convenablement. Les chiots doivent être mis en contact supervisé avec des sons, des textures, des odeurs, des personnes de différents âges et grandeurs. Les chiots doivent bénéficier de tranquillité, de période de repos suffisant à leur bien-être et doivent manger à leur faim. Une fois les chiots mis au monde, le réel travail de l’éleveur commence: faire en sorte que tous les chiots ne manquent de rien.

4-Dernière étape d’un bon éleveur, conscientiser les gens qui adopteront leurs chiots de faire un choix réfléchi. Est-ce la bonne race pour eux ? De les accompagner dans le choix du meilleur chiot et non pas de les vendre pour une couleur ou un trait physique. De bien évaluer chaque chiot et de faire des matchs parfaits pour la vie. Accompagner les gens qui leur ont fait confiance, de les aider dans leur début avec leur chiot et tout au long de la vie du chien.

 

Cet article se veut une façon de déculpabiliser tous les maîtres si généreux envers leur chien, qui travaillent pour améliorer leurs mauvais comportements, qui consultent des professionnels en comportement canin pour les aider dans leur démarche. Pour ceux qui donnent de leur temps et énergie et surtout qui continuent d’espérer une amélioration. Pour ceux qui ont adopté des chiots ayant déjà une problématique sans le savoir. Pour ceux qui sont responsables et que dès le jeune âge du chiot ont pris la peine de s’informer et de consulter des professionnels.

À vous tous, on lève notre chapeau.

Posté le 15 décembre 2015 dans adoption, Bien-être, Opinion

Partagez cet article

À propos de l'auteure

Depuis 2002, Marie Josée est en formation continue au sujet de tout ce qui touche les chiens et chevaux. Elle compile les formations, séminaire et diplômes, compétitions, stage et championnats. Elle excelle dans son domaine et adore son travail. C'est avec enthousiasme qu'elle répondra à vos besoins en offrant un coaching privé ou de groupe avec vous et votre animal, chien ou cheval.

Réponses (3)

  1. Marilyne Duranleau
    15 décembre 2015 at 15 h 11 min · Répondre

    C’est vrai ce que tu dis, on a tous une responsabilité, mais même le maître ne peut pas être responsable de tout… Tres bon article!

  2. Jacynthe Boulanger
    18 janvier 2016 at 6 h 29 min · Répondre

    Félicitation Marie-Josée. Bel article écrit avec douceur mais qui permet de remettre les choses en perspective. Bravo pour ton blog.

    • Marie-Josée
      19 janvier 2016 at 11 h 54 min · Répondre

      🙂 merci a toi d’avoir pris le temps de m’écrire. J’essaie du mieux que je peux de faire entendre mes opinions et de faire réfléchir les gens sur des sujets qui touchent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top